Modèle pacte adjoint donation

Il y a une industrie florissante construite sur le plasma parce que la substance n`a aucun substitut dans les traitements médicaux pour certaines conditions rares, telles que les carences en anticorps et l`hémophilie. Comme l`a expliqué une entreprise dans un rapport annuel, le plasma provient du «bioréacteur parfait développé sur des millions d`années d`évolution: le corps humain». En outre, de nombreux traitements sont si intensifs en plasma qu`ils exigent collectivement des millions de litres de lui chaque année; une année de thérapie pour une personne souffrant d`hémophilie peut nécessiter le rendement d`un maximum de 1 200 dons. Donc, non seulement il n`y a pas de substitut pour le plasma, mais d`énormes volumes de celui-ci sont nécessaires. En plus de cela, la demande mondiale n`a cessé de croître dans la mesure où les populations de nombreux pays vieillissent et ont besoin de plus de traitements nécessitant du plasma. Parce qu`il y a de fortes barrières à l`entrée dans l`industrie — il n`est pas facile pour un entrepreneur de monter et de commencer une opération médicalement sensible — quelques compagnies internationales commandent un gros morceau de la part de marché et maintiennent des profits élevés. L`industrie prospère aux États-Unis en particulier parce que le pays permet la compensation des donateurs (de nombreux pays ne le font pas) et a certaines des réglementations les moins restrictives du plasma dans le monde. Aux États-Unis, une personne peut faire un don jusqu`à 104 fois par an, tandis que dans une grande partie de l`Europe, les donateurs sont limités à 45 fois par an. On sait peu de chose sur les conséquences à long terme sur la santé du don chronique, bien qu`il y a quelques années, Darryl Wellington a écrit dans l`Atlantique sur certains des effets qu`il et quelques autres «plassers» expérimentés, y compris la fatigue extrême et noircir. Pendant 5 jours menant à votre don de PBSC, vous recevrez des injections d`un médicament appelé filgrastim pour augmenter le nombre de cellules formant le sang (également appelées cellules souches sanguines) dans votre circulation sanguine.

PACT « Team 1″ est le Dr Jeffrey Austerlitz (chef d`équipe), Dr. Lorna Russell, Dr John Bass, infirmière autorisée Barbara Soncrant, infirmière pratique sous licence Nicholas Souza (non illustré), et les assistants de soins aux patients Jeffrey Figueira et Tina camara. Aussi sur la photo est Dr. Gregory Gillette (chef d`état-major) cela rend l`éthique des dons de plasma délicat. Alors qu`il est inquiétant que les américains à court d`argent se sentent obligés de monétiser leurs fluides corporels, les dons représentent une source de revenu que beaucoup ne pouvaient pas supporter de perdre. La vente de plasma est probablement préférable à d`autres stratégies de survie qui peuvent être plus risquées (ou moins légales), mais il est intéressant de noter comment peu de preuves à long terme il ya des risques pour la santé de Don fréquent. À tout le moins, compte tenu de la force et des perspectives de l`industrie, les donateurs pourraient se tenir à recevoir une plus grande part des recettes générées par les ventes de plasma-peu, le cas échéant, les donateurs pourraient jamais rêver d`offrir le traitement qu`ils rendent possible pour les autres. (Aucune importante société de collecte de plasma mentionnée dans cet article ne discuterait de cette dimension morale des dons de plasma.) Et la production se rampe. GRIFOLS, par exemple, prévoit d`étendre à 225 centres de donation dans les années à venir, contre 171 en 2016 et seulement 80 en 2010. Les revenus de la société ont augmenté de six fois entre 2006 et 2016, période pendant laquelle d`autres entreprises ont connu une croissance similaire; à partir de 2015, GRIFOLS a déclaré qu`il recueillant 26 000 dons par jour dans le monde entier, avec une majorité de ses centres aux États-Unis. La société contrôlait environ un cinquième du marché des thérapies plasmatiques en 2016.